Dollarphotoclub_70028062

1. Délimiter son rôle et savoir dire non

"Cela peut sembler contraire à la logique, mais l’une des meilleures façons d’augmenter son efficacité, et donc sa valeur, consiste à clarifier les limites de son rôle. Proposer son aide sur un projet est une qualité, mais elle peut s’avérer préjudiciable si cela fatigue ou empêche d’assumer ses propres responsabilités tout en interférant avec sa fonction principale.

 

2. Réviser ses priorités

Il ne faut se fixer que des objectifs réalisables! S’ils sont hors de portée ou trop nombreux, vous aurez l’impression de faire du sur-place, ce qui peut conduire au découragement, au surmenage et à l’épuisement.

 

3. Partager sa charge de travail et gérer son temps

En insistant pour tout gérer soi-même, on donne l'impression d'être plus un concurrent qu’un membre de l’équipe. En se chargeant de projets qu’un collègue moins surchargé pourrait assumer, le collaborateur ne rend ainsi service ni à l’équipe, ni à lui-même

 

4. Apprendre à s’arrêter

Pour éviter d'être épuisé il faut :

-programmer ses congés longtemps à l’avance et se reposer 

-prévoir des pauses pour garder les idées claires. S’accorder le temps de lever le nez de son travail, d’aller marcher un peu ou de converser brièvement avec quelqu’un.

-se ressourcer quand on n’est pas au bureau. Si l’on ne profite pas de son temps libre, la journée de travail ne prend jamais vraiment fin et prive de la dose de repos quotidien indispensable.

 

Vous pouvez dès à présent, en suivant ce lien acceder à un questionnaire pour evaluer votre degré de stress :

https://docs.google.com/forms/d/1R0CbEB5eBwGnXfQCoFIa49PN0ut8EwCun4NCJqRT4Uw/edit